Tous les articles classés dans : Une autre mode

Bridal Fashion Week au Pakistan, une semaine haute en couleurs…

Alors que les chaleurs écrasantes de l’été s’estompent et que l’air devient plus respirable, une fois les eaux des fortes pluies de la mousson évaporées, la saison des mariages commence au Pakistan. Partout les maisons s’ornent de guirlandes lumineuses et de fleurs. Il y a quelques jours se déroulait là-bas comme chaque année la Bridal Fashion Week, la Fashion Week « Mariage », où les designers nationaux présentaient leurs collections les plus travaillées. L’artisanat dans toute sa splendeur, car chaque pièce est faite main, comme nous vous le montrions récemment avec la tenue de mariée sur laquelle nous avons travaillé au Pakistan pour le tournage d’un film. Le défilé en image… Les mariages pakistanais sont généralement divisés en trois jours : le mehendi (jour du henné), où la mariée porte des vêtements simples, souvent dans les tons jaunes ou verts, le bharat (jour du nikah, mariage religieux) où la mariée quitte sa maison pour la maison de sa belle-famille, et le walima (jour où la belle-famille reçoit les invités chez elle). Même si le rouge reste la couleur …

Gulshaan on the runway au IMFDF Festival de Toronto le 22 août…

Le 22 août, Gulshaan était de l’autre côté de l’Atlantique, et plus exactement à Toronto au Canada, pour un grand événement international annuel, le IMFDF Festival de Toronto, avec de nombreux acteurs du « modest fashion » mondiale. Étaient présents neuf créateurs pour le défilé organisé par CMB, dont Gulshaan. Mise en lumière de la marque sous de nouveaux projecteurs donc, devant un public international fin connaisseur de la modest fashion… Les autres designers venaient, entre autres, des Etats-Unis, de Malaisie et de Dubaï. La suite en images. Pour l’événement, nous avions sélectionné trois tenues parmi nos créations (étape difficile !) : la robe Shehzadi, avec son plastron de broderie faite-main inspirée du style afghan, la robe façon portefeuille Shahnaz, et enfin notre longue tunique bestseller Khwaab. Nos trois tenues ont été magnifiquement bien portées et mises en valeurs par les mannequins du défilé. Belle expérience et et superbe accueil pour Gulshaan. De nouvelles perspectives également pour la marque… La suite bientôt…

Détails…

Depuis plus d’un mois déjà, notre univers s’est matérialisé à travers la boutique. Cette boutique, ce n’est pas seulement un aboutissement, c’est le prolongement de tout notre travail, le prolongement de notre manière de voir les choses et d’aborder le monde, c’est la face visible et palpable de tout ce qui se passe en coulisses, de ce que nous tentons de partager. Car à travers nos vêtements et nos accessoires, il y a autre chose. Nous concevons nos collections comme des messages, et nous en avons tant à vous faire passer. Cette première collection, Murmures du Kohistan, est une invitation au voyage dans des zones si inatteignables qu’elles en sont exclues du monde . Des murmures dans d’autres langues, un pays mystérieux, qui pourrait ne pas exister, mais qui transcende à travers ce flou tant de territoires encore vierges. Nous nous retenions de vous en parler, parce que vous ne l’aviez pas encore sous les yeux. Maintenant qu’elle est là, nous pouvons plus facilement l’évoquer, car c’est dans les détails que vous comprendrez le nom …

Qu’est-ce que le Modest Fashion ?

On parle encore peu en France de ce courant de mode international encore timide dans l’hexagone, mais Gulshaan s’inscrivant totalement dans l’esprit de ce mouvement, il nous a semblé nécessaire de l’expliquer. Nous avons choisi, au fil de nos articles, de garder le terme en anglais, car il est mal traduisible en français. Le traduire littéralement par « mode pudique » serait trop réducteur. « Modesty » en anglais exprime plus une attitude d’humilité, dont le vêtement serait le prolongement dans le cas du Modest Fashion. Le Modest Fashion est donc cette tendance du long, du ample, qui transcende toutes les cultures à travers le vecteur de la mode, de l’Indonésie au Canada. Non religieux et non communautaire, il est revendiqué aussi bien par les musulmanes en quête d’une mode qui leur ressemble, que par les chrétiennes et par les juives orthodoxes. Mais c’est aussi la mode de ce nouveau féminisme qui, après les années « nues », va vers cette réappropriation du corps comme quelque chose d’intime et de privé, que l’on choisit de préserver comme quelque chose qui n’appartient qu’à soi. …

Qui se souvient du Rana Plaza ?

Qui se souvient du Rana Plaza ? La catastrophe du Rana Plaza, à Dacca au Bangladesh, c’était il y a un an. Le monde entier a soudain pris conscience des conditions de travail inhumaines des petites mains du textiles dans les pays sous-développés, là où sont cousus la plupart des vêtements des grandes marques et multinationales vendant leurs produits en occident : Zara, H&M, Carrefour, Auchan, etc… Sous-traiter dans des pays dans lesquels la main d’oeuvre est moins chère, piétinant les droits de l’homme au passage… mais qu’importe quand il s’agit de faire du profit, et surtout quand la majorité silencieuse continue à consommer sans broncher… Ce jour-là, l’immeuble de huit étage qui abritait des ateliers de textiles s’est effondré sur les plus de trois milles employés qui travaillaient à l’intérieur. La veille pourtant des fissures avaient été découvertes dans les murs et les employés avaient manifesté leur inquiétude. Mais le lendemain, on les avait menacé des les licencier s’ils ne se remettaient pas au travail. Plus de mille personnes ont péri ce jour-là, dont …