Anciens articles, Le Blog, mode éthique
4 commentaires

Qui se souvient du Rana Plaza ?

Qui se souvient du Rana Plaza ? La catastrophe du Rana Plaza, à Dacca au Bangladesh, c’était il y a un an. Le monde entier a soudain pris conscience des conditions de travail inhumaines des petites mains du textiles dans les pays sous-développés, là où sont cousus la plupart des vêtements des grandes marques et multinationales vendant leurs produits en occident : Zara, H&M, Carrefour, Auchan, etc… Sous-traiter dans des pays dans lesquels la main d’oeuvre est moins chère, piétinant les droits de l’homme au passage… mais qu’importe quand il s’agit de faire du profit, et surtout quand la majorité silencieuse continue à consommer sans broncher…

Atelier textile Bangladesh

Ce jour-là, l’immeuble de huit étage qui abritait des ateliers de textiles s’est effondré sur les plus de trois milles employés qui travaillaient à l’intérieur. La veille pourtant des fissures avaient été découvertes dans les murs et les employés avaient manifesté leur inquiétude. Mais le lendemain, on les avait menacé des les licencier s’ils ne se remettaient pas au travail. Plus de mille personnes ont péri ce jour-là, dont plus de la moitié de femmes, et des centaines de corps n’ont jamais été retrouvés. Le Rana Plaza, c’était la goutte d’eau, la catastrophe de trop, qui était censée ouvrir les yeux au monde entier. C’était loin d’être la première, les accidents étant fréquents dans les ateliers, mais ce fut de loin la plus meurtrière. Pourtant, un an après, il semble que ce jour noir soit retombé dans l’oubli.

Sur place, beaucoup de survivantes sont handicapées, ayant perdu l’usage d’un ou plusieurs membres. Et que signifie être handicapé, femme qui plus est, dans un pays comme le Bangladesh, où il n’y a pas de sécurité sociale, pas d’aides, pas de structures, et où une femme n’est rien quand elle est seule… Cependant, les marques refusent de prendre leurs responsabilités, et les familles doivent même se battre pour prouver que leur fille ou leur femme était bien sur place au moment du drame, tous les corps n’ayant pas été identifiés. Pour les courageux qui se sont engagés dans cette bataille pour que justice soit rendue, c’est un vrai combat, contre des monstres du business mondial.

Concrètement, la question qui se pose est la suivante : le consommateur a-t-il sa part de responsabilité dans les conditions de travail que vivent les Bangladeshis parmi tant d’autres, et dans les accidents qui surviennent ?

Imaginons juste que les vêtements que nous portons en toute insouciance ont peut-être été cousus par les mains qui ont péri sous les décombres du Rana Plaza. Parce-que les marques voulaient faire toujours plus de profit, et que nous voulions acheter toujours plus, et toujours moins cher… Comment ne pas se sentir coupable d’avoir été si naïfs, et maintenant que le scandale éclate enfin au grand jour, de continuer à fermer les yeux.  Il est donc peut-être temps, et nous en avons le devoir, de se diriger vers un mode de consommation plus réfléchi et plus responsable. Car c’est ce mode de consommation occidental excessif qui, à l’époque de la mondialisation, fait aujourd’hui des victimes sans nom et sans visage. Au lieu de consommer bien, nous consommons vite. Au lieu de rechercher la  qualité, nous recherchons la quantité, quitte à en oublier toute éthique. Et c’est ce comportement de masse qui pousse les grandes enseignes à aller toujours plus vite, toujours plus loin, écrasant les populations des pays sous-développés.

Il est donc peut-être temps de nous remettre en question sur notre mode de consommation, et sur notre responsabilité quant à ce qui se passe dans le monde comme conséquence logique… Pour qu’il n’y ait plus jamais d’autre Rana Plaza…

Publicités

4 commentaires

  1. Merci pour ce rappel ! On oublie vite que d’autres n’ont pas les mêmes facilités que nous, dans la vie.

    • Gulshaan dit

      Et qu’on doit agir en citoyen du monde éclairé et responsable de ses actes !

  2. Pingback: Fashion Revolution | Gulshaan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s