Tous les articles taggés : foot

La France black blanc beur nous a trahis #coupedumonde

Pour celles et ceux qui étaient assez âgés à l’époque pour se souvenir, nous avons tous un souvenir très précis et inébranlable de la coupe du monde 1998, et de l’euphorie dans laquelle nous nous sommes sentis plonger. Des marées populaires, le drapeau français arboré fièrement alors qu’on ne nous apprend pas particulièrement en France le sentiment patriotique, et que la Marseillaise (mais qu’on nous change ces paroles !!!) n’est pas apprise à l’école. Et soudainement le sentiment d’appartenir à quelque chose, à un groupe fort et indivisible, dans lequel chacun aurait sa place. Un espoir fou. On nous parle à l’époque d’une France black blanc beur, on prend conscience de la réalité de la population, elle est noire, blanche, arabe, musulmane aussi, tout cela c’est la France. Et on se prend à rêver de ce qu’on pourrait devenir si on est tous ensemble. Mais 20 ans se sont écoulés. Zizou a donné son fameux coup de tête, « sa culture du quartier » l’a rattrapé, et le beur du black blanc beur est redevenu suspect de …

Du cricket au football

C’est au cricket que le Pakistan se distingue, et l’équipe nationale transporte le pays d’émotion à chaque match. Mais cette fois, le pays se fait une place dans la coupe du monde de football, d’une manière un peu particulière. C’est l’histoire d’un cordonnier pauvre de la ville de Sialkot, au nord-est du pays, à l’époque de l’empire britannique. Les équipes de football britanniques prennent l’habitude de faire appel à lui pour réparer leurs ballons. Le cordonnier acquiert un savoir-faire et devient réparateur attitré de ballons de football, jusqu’à commencer à en fabriquer lui-même. Ce savoir-faire se répand dans sa famille et dans la petite ville de Sialkot, jusqu’à en faire aujourd’hui une ville connue mondialement pour la qualité de son artisanat concernant la fabrication de ballons de foot. Si Adidas sous-traitait avant en Chine, une entreprise de Sialkot a remporté le contrat pour la coupe du monde 2014, ce qui est loin d’être négligeable quant à l’impact économique local et national. A noter aussi, plus d’un quart des employés sont des femmes, fait rare dans …