Tous les articles taggés : ramadan

Un mois de lumière touche à sa fin…

Un mois éprouvant s’achève pour les musulmans aux quatre coins du monde. En Inde et au Pakistan, ce mois a été marqué par des pics de chaleur sans précédent, qui ont fait des milliers de morts, notamment à cause de l’absence d’électricité jusque dans les hôpitaux et du manque d’accès aux soins et à l’eau potable. Malgré tout, ce mois si spécial est marqué de générosité, de solidarité et de partage. Dans les mosquées pleines et rayonnantes de guirlandes lumineuses, on s’est rassemblé chaque soir pour rompre le jeûne et accomplir les prières de taraweeh. Quelques images de part et d’autre de la frontière indo-pakistanaise…

Pakistani Samosse (samossas)

On ne pouvais pas laisser passer ce dernier tier de Ramadan sans vous donner un petit coup de pouce en cuisine, et pour cela, nous avons choisi un classique : les samosse pakistanais (samossa au singulier). Le Pakistan est multiple, tout comme sa population, donc il n’existe pas de recette-type concernant les ingrédients à mettre à l’intérieur, nous vous en donnons une parmi d’autres, qui a fait ses preuves. Au Pakistan, l’air des villes est emplie de l’odeur des samosse en train de frire au coin des rues, prêts à être achetés et mangés par les passants. On les achète à emporter dans des morceaux de papier. INGREDIENTS : Pour la pâte : farine de blé, eau, sel Pour l’intérieur : deux tomates, deux pommes de terre, un peu de pois-chiches cuits, un oignon, de la coriandre fraîche, trois ou quatre petits piments verts, une cuillère à café de graines de coriandre, et une cuillère à café de graines de cumin, deux cuillères à café de garam masala, sel. Préparer un peu de colle alimentaire en …

Tarawih in Islamabad

Parce qu’elle est l’une des plus grandes mosquées au monde, nous avions envie de vous parler de la mosquée Faisal (Faisal Masjid) d’Islamabad, capitale du Pakistan. Financée par les Saoudiens et construite en 1986, elle a volontairement l’aspect d’une grande tente bédouine. Elle s’élève auprès des collines de Margalla, du haut desquelles on a une vue extraordinaire sur la ville et la grande mosquée, et où les familles vont régulièrement se promener. Les collines de Margalla sont l’extrémité occidentale de la chaîne de l’Himalaya, et sur un Islamabad souffle déjà un vent du nord, venu de contrées lointaines. La mosquée Faisal est devenue l’un des symboles du Pakistan. Quand on entre à l’intérieur, on est surpris par cet énorme Coran. Pendant le Ramadan, la mosquée prend des allures de fête…

En route pour le bazaar

Il est des noms qui évoquent des histoires lointaines venues d’autres époques. C’est le cas de ceux de certains bazaars célèbres du Pakistan, et en premier lieu, d’Anarkali Bazaar à Lahore, capitale du Punjab pakistanais. Anarkali, c’était cette courtisane dont le fils du célèbre empereur Moghol Akbar, Saleem, tomba éperdument amoureux, alors qu’il était promis à une destinée digne de sa lignée, menaçant de déshonorer l’empire tout entier. La légende veut que l’empereur Akbar, de peur de voir sa dynastie mise en danger, ait fait emmurer vivante la jeune Anarkali (littéralement : bourgeons de grenadier) dans les murs du fort de Lahore… Légende ou réalité, le mythe d’Anarkali est devenu au Pakistan et en Inde le symbole de l’amour impossible, et le grand Bazaar de Lahore porte aujourd’hui encore son nom. Saleem devint l’empereur Jahangir, père du futur empereur Shah Jahan, qui fera construire le Taj Mahal à Agra. Autre bazaar qui nous embarque dans un autre monde : Meena Bazaar à Peshawar, le « bazaar de l’amour ». Aux portes de l’Afghanistan, on en ressent déjà …

Shalwar kameez, robes longues et tuniques en pagaille

La première vente-flash s’est achevée, et Gulshaan a eu la bonne surprise de vous voir très nombreuses au rendez-vous, robes longues, tuniques et shalwar kameez (ensembles pakistanais) se sont envolés. Cette vente-flash n’était qu’un tout petit début, un aperçu, qui nous permet de tester, et d’ajuster au besoin, pour que tout soit optimal à l’ouverture de la boutique en ligne et qu’elle soit à la hauteur de vos attentes. Nous nous remettons donc au travail en espérant pouvoir renouveler l’expérience très vite. Choix des tissus, des coupes, des matières et des motifs, assemblages, essayages et ressayages, tel est le quotidien de Gulshaan en ce moment. Mais c’est aussi ce qu’on aime ! C’est avec cette joie fébrile que l’on craque pour un motif, qu’on l’assemble à un autre, que le vêtement prend forme, et que l’on vous imagine le découvrir… Et pour la prochaine vente, ça promet d’être très léger et très frais, de quoi passer un bon été ! Nous ne vous en disons pas plus pour le moment, si ce n’est que les …

Ramadhan is coming…

Un invité tant attendu s’apprête à faire son entrée. Partout dans le monde, dans quelques jours, les musulmans observeront le jeûne prescrit. Il y a comme un vent de fête qui flotte un peu partout… Il arrive… Au Pakistan, en Afghanistan comme ailleurs, les familles se préparent, et les mosquées ont revêtu leurs plus belles couleurs et leurs lumières les plus éclatantes. Ce Ramadan sera rude, il tombe en plein été, et le thermomètre monte à plus de 50°C dans de nombreux endroits, alors que de nombreuses familles n’ont pas l’électricité, et que pour celles qui l’ont, les coupures sont fréquentes. Au Nord Waziristan, c’est dans la peur des attaques de drones américains que les habitants devront une nouvelle fois vivre ce mois béni. N’oublions pas que pour certains, l’arrivée de ce mois est parfois source d’angoisse, de peur de ne pas pouvoir l’honorer de la meilleure façon en nourrissant suffisamment sa famille. Malheureusement, même avec toutes les bonnes intentions, passer ce mois dans la joie de l’adoration n’est pas toujours une évidence. Mais au delà …