Culture, Le Blog, Voyage
Laisser un commentaire

Nowruz, le nouvel an perse qui fait le printemps

Il est un calendrier qui suit le soleil, mais est au plus proche de la terre et des saisons, et célèbre l’entrée dans chacune d’elle. Parmi elle, la plus belle, celle qui symbolise le renouveau et la renaissance de toute chose. La fête de passage printemps a survécu à toutes les époques, et même à l’arrivée du christianisme et à l’avènement de l’islam. Depuis près de 3000 ans, des Balkans à la mer Noire, de l’Asie centrale au Moyen Orient, des centaines de millions de gens célèbrent le printemps, qui marque le nouvel an perse.

Appelé Nowruz, le jour nouveau est généralement célébré le 21 mars, premier jour du printemps, selon le calendrier persan solaire, basé sur le mouvement de la terre autour du soleil. Le premier jour de l’année persane correspond à l’équinoxe vernal. Pendant les siècles de règne musulman des Moghols, de l’Afghanistan jusqu’aux confins de l’Inde, Nowruz était fêté en grandes pompes, le persan étant la langue de la cour et toute chose issue de la culture persane étant considéré comme le plus grand des raffinements et la plus élevée des éducations. On se rappelle d’ailleurs de l’une des scènes clés du film culte Mughal-e-Azam, bollywood de la grande époque dont l’histoire se situe pendant le règne d’Akbar, et dont l’une des scènes principales a lieu pendant les festivités de Nowruz.

Nowruz porte en lui ses propres traditions et festivités en Iran

La veille du nouvel an, les enfants font le tour du voisinage en tapant dans des objets pour faire du bruit et chasser ainsi la malchance. Il s’agit du qashogh-zan, le battage de cuillères. Ils vont de porte à porte pour recevoir des bonbons et il n’est pas rare qu’ils se déguisent avec des draps pour symboliser les ancêtres qui rendent traditionnellement visite aux vivants les derniers jours de l’année.

Le premier jour de l’année, les familles se regroupent autour de tables bien garnies, plus précisément autour du Haft Sin (sept « s »). La table doit comporter sept mets, ingrédients ou objets qui commencent par le son S en perse. On peut citer : Senjed, ou fruits secs, qui symbolisent l’amour ; Sir, l’ail, qui protège de la maladie et du mal ; Serkeh, le vinaigre pour la longévité et la patience ; Sekkeh, des pièces de monnaie pour la prospérité. On retrouve également des œufs décorés (fertilité), des bougies allumées (bonheur), des poissons rouges (vie), l’eau de rose, un miroir, un livre Sacré (Coran ou Avesta)…

C’est aussi un jour où l’on rend visite aux anciens et plus généralement aux proches. On s’échange des cadeaux, des vœux et bien entendu des gourmandises en pagaille. 

En se promenant dans les rues d’Iran pendant les célébrations, on croise souvent Hadji Firuz et son compagnon Amu Nowruz. Hadji Firuz est un personnage typique vêtu de rouge et grimé en noir. Il symbolise la renaissance du dieu du sacrifice sumérien, Dumuzi. Hadji Firuz chante et danse, en distribuant ses bons vœux aux passants. Amu Nowruz, lui, porte une longue barbe, un bâton de marche, un chapeau de feutre et un long manteau bleu, et il distribue des cadeaux aux enfants. On peut également observer les gens se regrouper autour de feux de camp, et sauter par dessus pour exorciser le mauvais sort ou se débarrasser des maux. C’est le tchaharchanbé-Suri, où le feu lave de la maladie et procure force et santé.

Le treizième jour, les familles se retrouvent dehors pour clore les festivités autour de copieux pique-niques.

Nowruz est célébré bien au delà des frontières iraniennes. En réalité, on estime à 300 millions le nombre de personnes le célébrant à travers le monde. Des pays comme l’Iran,  l’Afghanistan, l’Albanie, l’Inde, le Kazakhstan, la Turquie ou encore le Turkménistan font chaque année se perpétuer ces traditions. 
Ce sont aussi ces pays qui ont milité pour que Nowruz, célébration millénaire, soit mondialement reconnu. Depuis 2010, le 23 février est la journée internationale de Nowruz.

En Afghanistan comme en Iran, Nowruz marque le début de l’année officielle, encore basée sur le calendrier solaire zoroastrien.

Dans les régions dominée par des ethnies de culture persane, on prépare les Haft meva (sept fruits), un mélange de sept fruits secs servis dans du sirop. On passe la veille à cuisiner des plats traditionnels. Pour Nowruz, les familles envahissent les parcs pour pique-niquer et profiter des animations musicales et culturelles.

L’une des principales célébration de ce passage au printemps est le festival de Gul-e-Surkh (fleur rouge) dans la ville du nord de Mazar-e-Sharif, quand les tulipes rouges fleurissent dans les plaines et les collines qui surplombent la ville de la mosquée bleue. Les musulmans chiites locaux considèrent Nowruz comme la date anniversaire de l’imam Ali, ce qui donne lieu à une célébration religieuse dans la mosquée bleue de Mazar. Se tiennent également, comme dans d’autres villes du nord de l’Afghanistan, des tournois de buzkashi, sport traditionnel afghan au cours duquel deux équipes s’affrontent et se disputent, traditionnellement un cadavre de chèvre, aujourd’hui un ballot de chiffons. Traditionnellement, le festival de Dehqaan était également célébré, au cours duquel les fermiers marchaient dans les villes pour encourager la production agricole.

MAZAR-I-SHARIF, 20 mars : au moins 6000 personnes participant aux premier jour des célébrations de Nowruz. PAJHWOK/Agustinus Wibowo

Cependant, les célébrations de Nowruz ont été interdites pendant le règne des Taleban, car signes d’anciennes pratiques païennes et elles ne sont généralement fêtées aujourd’hui qu’à Kaboul et dans les régions du nord et de l’ouest chez les afghans d’ethnie tadjike, et donc de culture persane, ainsi que dans les communautés hazara. Il est également célébré dans les diasporas afghanes que ce soit en Europe, en Inde ou en Amérique du Nord.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s