Tous les articles taggés : bollywood

Dangal, ou l’hymne à la libération des femmes indiennes

Si nous parlons bollywood aujourd’hui, c’est parce-que le film que nous évoquons, qui traite de l’émancipation des femmes indiennes par le sport, en l’occurence la lutte, n’a rien des clichés classiques de l’industrie cinématographique de Mumbai. Tout d’abord parce-que nous connaissons Aamir Khan, acteur et également producteur du film, comme un anti-héros bollywoodien en tant qu’acteur. En tant que producteur, il a abordé des sujets très profonds : notamment l’autisme dans Taare Zameen Par, et les relations entre les religions dans PK. Ensuite, parce-que ce film met une petite raclée à Salman Khan, qui est pour le coup un cliché du « héros bollywoodien qui reste éternellement jeune premier », récemment à l’affiche dans Sultan, film traitant aussi de la lutte. Ensuite parce que le film met en avant des actrices qui n’appartiennent pas à la scène habituelle de bollywood, et qui ne sont pas issues de ces grandes familles du cinéma hindi, milieu non épargné par le système des clans et des castes. Et enfin, ce qui a titillé notre féminisme, et qui fait que nous …

A la découverte des bracelets de verre…

Aujourd’hui nous voulions vous raconter l’histoire des bracelets de verre. Ces bracelets ronds que l’on porte par douzaines sont devenus en occident le symbole de bollywood. Pourtant, plus ou moins travaillés, ils sont depuis longtemps la parure simple de toutes les femmes d’Asie du Sud, loin des projecteurs de Bombay. L’industrie du bracelet de verre est née à Ferozabad, dans l’état de l’Uttar Pradesh, en Inde, état à majorité musulmane, bastion de la poésie et de la littérature ourdou et persane. A la partition en 1947, quand des milliers de musulmans quittèrent leurs terres pour le nouveau Pakistan, le « pays des purs », alors que dans le sens inverse les sikhs et les hindous rejoignaient en masse le territoire amoindrit de « l’Hindustan », « pays des hindous », la communauté de ceux qui avaient appris à manier le verre fondu pour en faire ces bracelets au son si particulier se retrouvèrent aux alentours de la ville d’Hyderabad, à proximité de Karachi, dans le sud du Pakistan. La ville devint peu à peu la ville traditionnelle pakistanaise du travail des …

Indices, énigme et collection d’été…

Vous êtes nombreuses à vous être plongées dans le défi que nous vous avons lancé dans le chemin vers la collection d’été : un voyage pas comme les autres, un peu mystérieux parce que ce sera à vous de découvrir le thème de la collection, au gré des indices que nous vous dévoilons progressivement. Nous vous en disons déjà un peu plus sur la collection que vous découvrirez bientôt : au Pakistan, c’est un coton très fin et très agréable à porter qui est utilisé dans la réalisation des vêtements d’été, et qui permet de supporter les fortes chaleurs. C’est ce coton imprimé que nous avons cette année voulu vous faire découvrir, à travers les quelques pièces de la collection d’été. Cela fait seulement trois mois que la boutique est ouverte, elle est encore très fraîche et nouvelle, il n’était donc pas dit que nous vous proposions une nouvelle collection aussi vite. Mais cette collection, essentiellement composée d’ensembles en coton et de tuniques, était en préparation depuis plusieurs mois, et nous ne résistons pas à l’envie …

Opération mystère chez Gulshaan

Depuis le début de l’aventure Gulshaan, nous vous avons habitués au suspense. Cette fois, c’est un défi un peu spécial que nous vous lançons, et nous espérons que vous le relèverez. Nous vous emmenons à nouveau en voyage, mais d’une manière différente… Nous avons pimenté le chemin vers la collection d’été : ce sera un parcours plein d’embûches, dans une atmosphère faite d’énigmes et de mystère. Nous nous expliquons : à la fin de cet article, vous trouverez un premier indice, que vous allez devoir garder précieusement, cet indice est offert, c’est cadeau, car les suivants seront cachés, et vous devrez les trouver grâce aux indications que nous vous donnerons dans la newsletter. Certains vous serons donnés directement dans la newsletter, à laquelle il va donc falloir être abonné. Ces différents indices vous serviront à résoudre une énigme… nous ne vous en disons pas plus pour le moment, juste que l’énigme vous mènera à la collection d’été, et que celles qui la résoudront auront de jolies surprises… Nous déclarons l’opération mystère lancée chez Gulshaan ! Premier …

Détails…

Depuis plus d’un mois déjà, notre univers s’est matérialisé à travers la boutique. Cette boutique, ce n’est pas seulement un aboutissement, c’est le prolongement de tout notre travail, le prolongement de notre manière de voir les choses et d’aborder le monde, c’est la face visible et palpable de tout ce qui se passe en coulisses, de ce que nous tentons de partager. Car à travers nos vêtements et nos accessoires, il y a autre chose. Nous concevons nos collections comme des messages, et nous en avons tant à vous faire passer. Cette première collection, Murmures du Kohistan, est une invitation au voyage dans des zones si inatteignables qu’elles en sont exclues du monde . Des murmures dans d’autres langues, un pays mystérieux, qui pourrait ne pas exister, mais qui transcende à travers ce flou tant de territoires encore vierges. Nous nous retenions de vous en parler, parce que vous ne l’aviez pas encore sous les yeux. Maintenant qu’elle est là, nous pouvons plus facilement l’évoquer, car c’est dans les détails que vous comprendrez le nom …

En attendant l’ouverture…

Des nouvelles de l’avancée de l’aventure Gulshaan pour les impatientes… Pour celles qui trouvent le temps long, figurez-vous que nous aussi et nous avons hâte d’enfin pouvoir vous présenter la première collection de Gulshaan. Mais nous voulons être sûres de ne pas vous décevoir, donc nous nous donnons du mal pour vous donner le meilleur… Nos vêtements sont cousus au Pakistan et les délais sont variables, tant pour la couture que pour le transport, mais nous avons tenu à faire tout sur place pour mettre en valeur le savoir-faire pakistanais concernant la confection, et nous vous passons les contre-temps et autres mésaventures. Shalwar Kameez en coton, tuniques et robes longues imprimées rejoignent peu à peu le stock de Gulshaan, et la boutique est de plus en plus étoffée. Quelques bijoux ont également fait leur entrée dans la boutique, dont quelques bracelets de verre, à propos desquels nous consacrerons très bientôt un article, car c’est une véritable industrie au Pakistan, et notamment dans la ville d’Hyderabad, voisine de Karachi, aux portes de l’océan indien et du …