Tous les articles classés dans : Archives

A propos des chaussures Gulshaan

On vous parle aujourd’hui de celles qui viendront sublimer vos tenues, simplicité teintée de tradition et d’exotisme : les khusse (ou khussas, khusse étant le pluriel de khussa en ourdou). Si ces ballerines originaires du Pakistan et du nord de l’Inde sont portées depuis des siècles, elles n’en sont pas pour autant démodées, et sont toujours portées avec fierté pour agrémenter les tenues traditionnelles comme les vêtements modernes et occidentaux, qu’on les choisisse simples ou plus sophistiquées. Les khussas, c’est tout d’abord une grande tradition. A l’époque des rois et des empereurs déjà, pendant la période musulmane moghole, alors qu’il n’existait encore ni Pakistan ni Inde, les souverains se faisaient broder leurs khussas avec des matières précieuses, alors que la population en portait de plus abordables. En Inde, c’est la province du Punjab qui peut revendiquer le plus grand savoir-faire dans la fabrication des khussas. Du côté pakistanais, c’est la ville de Multan, au Punjab pakistanais, qui est réputée pour être la capitale des khussas. On en trouve de toutes les couleurs et de toutes …

Ce que vous murmurera la première collection…

Depuis plusieurs mois déjà, Gulshaan vous raconte des histoires, vous fait voyager, car nous ne voulions pas seulement d’une marque, mais d’un univers, et il fallait que vous l’adoptiez totalement, jusqu’à en faire partie intégrante. En coulisses, même si vous ne le voyiez pas, il n’y a pas un jour où nous ne nous activons pas pour l’ouverture de la boutique et la création de la première collection, qui a été mûrement réfléchie, et qui elle aussi, vous racontera sa propre histoire, vous murmurera des choses, vous parlera d’ailleurs. Nous avons planté son décor dans un endroit bien particulier, cher à notre cœur. Vous l’avez deviné, l’ouverture est imminente, ce sera donc des vêtements aux couleurs et aux matières adaptés à la saison que nous vous proposerons. Certaines d’entre vous ont pu profiter des ventes-flash en juin et septembre, lors desquelles nous vous avions proposé un échantillon de vêtements aux couleurs et au matières estivales, idéales pour les saisons chaudes. Cette fois, nos vêtements seront exclusivement cousus en linen, un lin au tissage très épais …

Le jour d’après…

Peu de mot pour décrire l’horreur à l’extrême, pour raconter, pour expliquer ce mélange d’émotions, entre douleur, dégoût, peur, tristesse, lassitude, mais honte aussi… Depuis hier sur les réseaux sociaux pakistanais, on peut lire cette phrase : « les plus petits cercueils sont les plus lourds », ou cette expression pashtoune : « quand ton enfant meurt, tu l’enterres dans ton coeur, il ne meurt vraiment que le jour où toi tu meurs », ou encore ce poème en ourdou : « Maman mon uniforme s’est tâché, ne me gronde pas, Maman mon uniforme s’est teinté de rouge, ne pleure pas », et aussi cet écran noir, qui exprime plus que les mots que l’on ne trouve plus, et enfin toute cette colère, ces cris de désespoir d’un peuple qui s’efforce chaque fois de faire difficilement, courageusement, un pas en avant, pour qu’on le ramène systématiquement dix pas en arrière. Les larmes de la douleur d’avoir dû enterrer ses frères et soeurs coulent encore, mais l’on doit déjà crier au monde que non, nous ne sommes pas eux, il y a un autre Pakistan, d’autres …

Tea time chez Gulshaan

Comme la météo s’y prête, au moins dans la moitié nord de la France, et que vous nous l’aviez demandé, on vous parle de thé aujourd’hui, avec un tour du Pakistan et de sa culture du thé. Les recettes varient selon les régions et les ethnies, selon les saisons aussi. Tea time chez Gulshaan ! Le thé fait partie intégrante de la culture pakistanaise, il rassemble et uni, il rythme même les journées, qui commencent avec le lait qui boue sur le feu dans les cours, et s’achèvent dans la fumée du thé du soir, servi après le dernier repas. Dans les villes, les « Chai Khane », « maisons de thé », sont les points de rassemblement des hommes. Dans les cours des maisons, ce sont les femmes qui le préparent, à même le sol, accroupies près des braises. Petit tour des recettes… Dum Ki Chai C’est le thé classique plutôt anglais, du thé noir infusé dans l’eau chaude, dans lequel on rajoute un nuage de lait avant de le servir. Il est consommé partout, car c’est celui qui …